Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bla Bla Blog

Bla Bla Blog

Des avis, des tests, des billets d'humeur, des bons plans.


Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Publié par Nicolas sur 8 Mars 2020, 17:00pm

Catégories : #Jeux Vidéo, #Xbox, #Playstation 4, #PC, #City builder

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

J'ai eu la chance de recevoir le jeu Cities Skylines édité par Koch Media. Il m'aura fallu pas mal de temps pour apprécier pleinement le jeu, parce que je ne joue pas beaucoup quand je travaille, et parce que le jeu est d'une richesse telle qu'il faudra beaucoup de temps pour découvrir toutes ses possibilités. Voilà donc mon avis sur ce jeu qui vous place à la tête d'une ville ...

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Cities Skyline est un city builder, c'est-à-dire un jeu où il s'agira de construire et de gérer une ville. Moi qui n'avais pas joué à un tel jeu depuis Sim City, j'ai très vite retrouvé mes marques. Cities Skylines reste dans les grandes lignes de ce type de jeu, c'est-à-dire que, dès le début, il propose de construire des routes qui vont définir des zones. Ces zones peuvent être résidentielles, commerciales ou industrielles. On aura pris le soin avant cela de choisir une des cartes pour démarrer sa carrière. Il y en a peu, une petite dizaine, mais elles diffèrent par leur topographie, la présence ou non d'eau, fleuve ou mer, les ressources que propose le terrain, et le climat.

En plus, les développeurs ont été malins. Pour pallier à ce faible nombre de cartes, qui me satisfait, un éditeur de cartes est laissé à disposition des plus créatifs, qui pourront les partager avec d'autres moins talentueux (comme moi !).

En outre, le jeu propose des DLC nombreux, dont deux season pass qui regroupent chacun plusieurs DLC. Ceux-ci proposent des scénarios différents, permettant de spécialiser sa carrière de maire dans une catégorie, comme les études, les industries ou encore les parcs naturels et animaliers. La version Xbox que j'ai reçue comporte d'ailleurs cette extension dite Park Life.

Revenons à notre ville ... Le début de partie est vite limité, car nous n'avons qu'une petite somme qui ne permet pas de faire de grosses folies. J'ai bien souvent dû recommencer car j'avais fait n'importe quoi, sans me soucier de cette somme, sans penser à moyen terme. On aurait dit un gamin avec son argent de poche dans un magasin de jouets ! C'est un moyen astucieux pour nous obliger à découvrir au fur et à mesure le jeu, les possibilités se débloquant au fil que la population augmente. C'est d'ailleurs la seule limite qu'impose ce jeu. Contrairement à Sim City, qui punissait souvent le joueur, Cities Skyline place le maire face à ses responsabilités. Trop d'industries ? Il y aura de la pollution. On a placé les résidences trop près ? Les habitants seront insatisfaits, voire malades. La punition vient donc directement des conséquences de nos actes.
 

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Dès que se construisent les premières résidences, les commerces, apparaissent d'autres contraintes: il faut alimenter tout cela en électricité et en eau. "Mais, une centrale à charbon, ça pollue. Oui, mais ça coute moins cher que des éoliennes à production équivalente. L'impact sur l'environnement n'est pas le même, tant en émissions qu'en bruit généré." Bref, petit à petit on se rend compte que la tâche sera plus complexe qu'on pourrait le croire. Le jeu gagne ainsi de plus en plus en densité, en richesse, et donc en intérêt.

J'avais par exemple installé un point de pompage d'eau, au bord d'un fleuve. Forcément, peu après, je me rends compte qu'il faut évacuer les eaux sales. "Ah, voilà donc ce que signifie cette icone au-dessus des résidences". Le jeu a un aspect très pédagogique, qui évite ainsi de passer par un interminable didacticiel qui aurait été sans aucun doute soporifique. Mais j'avais fait une boulette : le centrale de rejet des eaux était dans une zone avec peu de courant, et trop proche de la côte habitable. Forcément, quand ma ville a pris en ampleur, les constructions côtières donnaient sur cette eau polluée ! On voit bien sur la photo que l'eau est marron. Pas terrible ! Plus tard, une solution permettra de s'en sortir en assainissant l'eau avant son rejet, puis encore après, en traitant les eaux fluviales ou maritimes. Mais dès le début, pensez à prendre en compte les courants !

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Le jeu gagne donc en possibilités au fil de l'évolution de la ville. On découvre ainsi les problèmes de circulation, car les routes proposées au début ne permettent pas ensuite d'absorber une circulation plus conséquente. On peut alors les remplacer par d'autres, plus grosses, ou avec des aménagements comme des pistes cyclables, ce qui peut aider à diminuer le nombre de voitures. Mais un atout majeur réside dans les transports en commun. Très vite apparaissent les bus, dont il faut définir les trajets. La fenêtre d'informations permet de connaitre la fréquentation des lignes, les besoins des zones de la ville, pour s'y adapter. Le fait de pouvoir créer des voies réservées aux bus aide aussi à leur circulation. Mais construire des routes plus larges oblige aussi à repenser parfois les quartiers. D'autres transports apparaitront ensuite, comme les taxis ou le métro.

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Gérer une ville, c'est la rendre agréable pour ses habitants. Il faudra donc penser aux lieux de loisir, en commençant par des parcs, des terrains de sport, aux lieux de culture avec la bibliothèque, un stade plus tard. L'éducation et la santé ne sont pas en reste. Là encore, c'est le joueur qui décide. Mais ne pas mettre d'écoles fait que la population sera peu qualifiée, et cela impactera le type de commerces et d'industries qui s'installeront dans votre ville. Les cliniques et hopitaux auront un impact fort, forcément, sur l'état de santé des habitants. Sans eux, impossible de résister à une épidémie, ce qui peut arriver par exemple avec un système d'assainissement inadapté. J'ai testé pour vous, je n'en suis pas fier ! "Oh, tiens, ils sont tous malades ... J'ai oublié quoi ? Argh, pas assez d'évacuations des eaux usées !"

Mais il faut aussi rendre la ville attractive pour les touristes. Les transports sont un premier point à penser, mais aussi les centres d'attractivité, comme les zones de loisirs, les grands commerces. Car, si au début on ne peut mettre que des zones de faible densité, cela évolue avec la population, pour avoir ainsi des zones de moyenne et forte densité. L'ensemble est facile à prendre en main, surtout grâce à la découverte des possibilités qui se fait vraiment de manière naturelle et progressive.

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Parler de toutes les possibilités de Cities Skylines serait bien trop long, tellement le jeu est d'une richesse que je n'aurais pas soupçonné. En dehors de ce qui est à construire, il y a tout un aspect de gestion très fine qui s'offre à nous. On peut ainsi régler le budget alloué à tel ou tel poste de dépense. On retrouve alors le même principe qui régule le jeu, à savoir que le maire, vous, doit penser aux conséquences. On peut alors privilégier les loisirs, la sécurité, baisser les impôts ...

Le jeu propose en plus une option qui au début me paraissait secondaire mais qui, quand la ville grandit, prend tout son sens. On peut définir sur la carte des quartiers. Là où c'est intéressant, c'est que chaque quartier peut avoir sa politique propre. On peut alors définir des zones où l'impôt est plus fort, mais avec plus de commodités, d'autres où règnera une industrie de pointe, mais à condition d'avoir pensé à l'éducation nécessaire avant cela. Et le jeu prend alors un nouveau souffle, car on aborde une gestion bien plus poussée qu'auparavant. Car Cities Skylines n'est pas bien compliqué à prendre en main, mais en plus il n'est pas trop difficile. On gagne facilement de quoi faire prospérer sa ville, quitte à prendre un prêt et le rembourser quand les finances sont meilleures.

Ce système de quartier est donc un apport vraiment intéressant dans ce jeu en lui apportant un challenge supplémentaire pour peu qu'on se penche sur cette possibilité.

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Parlons un peu technique, en commençant par le plus flagrant: Cities Skyline, sans être flamboyant, est joli. Si l'interface n'est pas aussi réussie esthétiquement, il n'en reste pas moins très fonctionnel, et c'est là l'essentiel. Nos oreilles n'ont pas été oubliées, puisque le jeu propose des radios thématiques, qu'on peut tout aussi bien couper si on préfère profiter des bruits de la ville. Car tout ce petit monde est très vivant, avec des voitures qui circulent, des piétons qui marchent, des vélos qui ... euh ... roulent.

Ce sentiment de vie est appuyé par la messagerie qui apparait à l'écran, des gazouillis imitant Twitter est qui informent en temps réel sur l'état d'esprit des habitants et sur les besoins de la ville. De plus, on peut laisser apparaitre les cycles jour/nuit et la météo qui varie.

Les structures sont variées, mais je regrette le manque de diversité des constructions d'une région à l'autre: que vous soyez en zone tropicale côtière, ou dans des montagnes de zone tempérée, les maisons seront les mêmes. Un détail qui peut être un peu pallié par l'éditeur de contenus, qui permet de récupérer des créations faites par d'autres joueurs.

La maniabilité n'est pas en reste, car même à la manette le jeu est très jouable. Un magnétisme permet de bien relier les éléments entre eux, en particulier les routes, d'autant que l'angle entre les voies est indiqué pour être bien certain. C'est aussi facile pour les bâtiments, même lorsqu'ils sont de grande taille. Mon seul regret vient de la difficulté à placer quand le sol n'est pas droit, et un peu d'aide aurait été la bienvenue.

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !
Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !
Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !

Vous l'aurez sans doute compris, j'ai beaucoup apprécié mes débuts de maire. Cela faisait longtemps que je n'avais pas abordé un jeu de gestion, et j'ai vite retrouvé mes marques, puis j'ai pu découvrir de manière fluide et progressive les subtilités du jeu développé par Colossal Order et édité par Koch Media.

Si le genre city builder vous plait,  je ne saurais trop vous conseiller de vous lancer avec Cities Skylines. Le jeu est disponible sur PC et consoles Xbox One et PS4, pour un prix de 20 à 30€ au format boite.

Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !
Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !
Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !Une carrière de maire s'offre à vous grâce à Cities Skylines !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Je dois dire que j’ai abandonné le jeu après quelques semaines, parce que je n’avais pas suffisamment de temps. Du coup, je ne connais pas la majorité des possibilités que vous mentionnez dans cet article.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents