Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bla Bla Blog

Bla Bla Blog

Des avis, des tests, des billets d'humeur, des bons plans.


[TEST] Casque nomade Sony XB950

Publié par Nicolas sur 25 Janvier 2015, 22:31pm

Catégories : #Test, #Technologie, #Smartphone, #Audio

Ce que je redoutais depuis longtemps est arrivé: mon casque audio tant aimé, mon Sennheiser, montre de sévères signes de fatigue ! Les mousses de protection se sont tassées, et ça me meurtrit les oreilles quand j'utilise ce casque.

Noel étant venu, j'en profitais donc pour glisser dans l'oreille de ma femme cette triste fatalité, d'autant que le son me semblait encore bon. Je scrutais donc quelques casques ici et là, recoupais des avis pour enfin faire une sélection d'une dizaine de casque de 35 à 150 €. Du Sennheiser évidemment, du AKG et du Sony pour finir, mes marques préférées en son. Oui, pas de Beats, pitié ! Je l'ai déjà dit, achetez du Beats et vous payez 5 fois ce que ça vaut réellement. Certains comparent à Apple et disent qu'on paye la marque. Non, chez Apple il y a une qualité aussi, pas chez Beats où un casque à 350 € aura un son tout juste correct, mais qu'un casque de 60-80 € bien conçu pourra délivrer aussi. Fin de cette parenthèse.

Je souhaitais donc un casque de bonne facture, pas moche, avec un bon rendu sonore, et nomade, c'est-à-dire avec un cable court pour pouvoir l'utiliser sans être gêné par un cable trop long. C'était le cas quand je branchais mon ancien sur ma console portable par exemple.

En allant chez Auchan, me voilà étonné de voir que les casques étaient au même prix voire moins chers que sur Internet. Ni une ni deux, ma femme repère un des casques choisis et l'achète. Elle avait donc retenu le Sony XB950, dans sa version AP qui diffère de la BT par l'absence de bluetooth (mais la version BT coute 70 € de plus!).


La boite du casque Sony est commun à ceux de la marque: un pavé sobre mais chic, un casque présenté dans un écrin noir, en carton certes, mais qui fait son effet. Il est présenté plié, c'est à dire que les deux écouteurs sont à plat. Cela permet de bien le ranger pour le mettre dans un sac.

Sorti de sa boite, je regarde à tout hasard la notice, sans utilité. Je repère les indications L et R pour savoir comment placer le casque. Souvent, le fil unique est à gauche, mais là un fil part de chaque oreillette. Cela permet de ne pas avoir de fil dans l'arceau. Celui ci est fait de plastique et de métal. Si les articulations sont en plastique, les écouteurs sont revêtus d'un beau métal noir brillant. Brillant, on en déduit donc qu'il garde les traces de doigts. C'est vrai, mais bien moins flagrant que sur des plastiques brillants par exemple ou d'autres métaux.

Le tour est rouge, une petite décoration simple et chic. Seul le logo Sony vient perturber la surface latérale de l'écouteur. La mousse est épaisse, dense. Le casque est de type circum-aural, c'est à dire que chaque écouteur vient entourer l'oreille. L'ouverture est assez grande, mes oreilles d'adulte y entrent sans aucune difficulté. La mousse est recouverte d'une couche d'aspect cuir. J'espère que ça durera dans le temps: si cette matière est moins chaude que le velours, elle est d'autant plus fragile.

En parlant de fragilité, si le casque est présenté replié dans sa boite, c'est pour montrer aussi son côté transportable. La notice rappelle qu'on peut l'emmener dans son sac. Oui, mais moi, je ne veux pas risquer de le rayer. Alors, où est la petite pochette ? Un petit sac en tissu orné d'un beau "Sony" aurait été du plus bel effet. Dommage, encore une économie radine.


Ce qui m'a le plus surpris est le poids du Sony XB950, c'est son poids. Une fois sur la tête, on ne le sent plus, on l'oublierai presque. Presque, car le fait qu'il entoure les oreilles d'une mousse aussi dense entraine une grande isolation sonore. On est coupé du monde environnant, mon meilleur test étant … celui de l'aspirateur, qui en devient un gros souffle au lieu de ce vacarme assourdissant. Bien utile ! Faites tout de même attention pour une utilisation en promenade, vous pourriez ne pas entendre les bruits alentours.
Ce faible poids est dû en partie à l'utilisation de l'aluminium dans sa structure. Le bandeau coulissant porte lui aussi du métal, pour une meilleure rigidité. Il est très facile à régler même porté, pas de risque de s'y coincer les cheveux.


Passons au son, c'est le plus important avec le confort. Le XB950 est classé Super Bass. Celles-ci font souvent défaut dans les casques, ou alors sont exagérées dans d'autres. Là, elles sont mises en avant, sans pour autant devenir envahissantes. Ca donne une autre dimension aux musiques. Ce Sony XB950 profite de deux diaphragmes de 40 mm dans chaque écouteur. La gamme de fréquence sonore est étendue (3 Hz à 28 KHz) ce qui permet de profiter de tous les sons, et pas seulement des basses justement. Des évents sur le dessus, invisibles, permettent de diffuser les basses pour qu'elles ne noient pas les autres sonorités. La structure du casque retient les sons pour les diffuser dans tout l'écouteur. Au final, cela donne des basses marquées, bien présentes, mais pas "seules à bord". C'est surprenant au début, mais finalement très agréable. Ca convient très bien à la musique, mais aussi aux jeux et aux films qu'on peut faire sur son mobile, mais sur d'autres supports aussi car le casque se branche très bien sur une console portable ou une tablette.

A l'usage, je l'ai trouvé très approprié à la musique que j'écoute. Je le branche sur mon smartphone qui le reconnait automatiquement et lance l'application de musique (grâce à l'application SmartConnect). C'est possible car ce téléphone est un Xperia de Sony qui s'est gardé quelques options pour ses produits.

Avec du classique, les instruments sont presque visibles, ils se détachent mais sans exagération comme avec certains casques que j'ai pu essayer. Les graves sont bien là, mais les aigus ne sont pas oubliés. Par exemple, j'ai écouté une sonate pour cordes et piano, les deux timbres se marient très bien. Forcément, le "super bass" accentue les violoncelles, mais le piano est toujours bien an avant, j'ai été étonné.
Même constat avec un tout autre genre: le rock. Par exemple, j'ai commencé fort avec un vieux morceau, La Peau de No one is innocent. Les graves de la guitare du début ont bien marqués, mais la voix qui arrive ensuite est bien posée, bien présente, encore une fois le système est très efficace.

Je pense avant tout que je dois m'habituer à cette nouvelle sonorité. Grace à un doubleur de sortie casque, j'ai comparé avec mon ancien et c'était une amélioration flagrante.

Le son est puissant, et je n'ai pas remarqué de gros défauts dans le rendu sonore. Les voix restent bien présentes, les basses fortes mais qui ne détruisent pas le reste. J'ai donc une très bonne impression pour le moment, et elle n'ira qu'en s'améliorant car le casque étant neuf, il faut que les diaphragmes fonctionnent un bon moment avant de donner leur meilleur.

Attention toutefois, quand on monte en gamme en qualité de casque, cela fait ressortir d'autant plus les imperfections des sons, et je pense notamment aux MP3 de qualité médiocre. Pour certaines de mes chansons, j'ai eu un petit pincement…

Le casque rend super bien la stéréophonie, même sur les films, et les instruments sont bien distincts (si l'enregistrement est de bonne qualité) sans pour autant être trop détachés les uns des autres, ce qui aurait donné un rendu trop artificiel.

Sur le fil de gauche, il y a une télécommande. Son bouton unique permet de commander les fonctions des smartphones. Sony annonce une compatibilité avec les modèles Android, iOS et Windows Phones. C'est ce qui a achevé de décider, car souvent on voit des modèles certifiés juste iPhone. Un appui lance ou arrête la musique, permet de prendre un appel. Avec deux appuis, je passe à la chanson suivante. On peut le configurer avec l'application Smartkey de Sony.

Le cordon a une longueur de 1,2 m, c'est suffisant pour glisser le baladeur ou smartphone dans la poche.

Je conseille toujours de passer un coup de chiffon doux après une utilisation prononcée, sur la matière des coussins. Cela enlève la sueur qui se dépose après une écoute prolongée, et peut abimer ce matériau.


Pour résumer, un très bon casque qui met en avant les basses sans dénaturer le reste du son, un très bon casque pour profiter de sa musique.

[TEST] Casque nomade Sony XB950
[TEST] Casque nomade Sony XB950[TEST] Casque nomade Sony XB950

Commenter cet article

Jin-chan 22/09/2015 23:28

Merci pour le compte rendu, mon casque qui vient de me lâcher j'ai besoin de le remplacer
Mais je me disais, est-ce qu'on peut se balader sans problème dans la rue quand on a une petite tête ?

réparation lorient smartphone 25/02/2015 23:54

Ce casque semble très intéressant, merci pour l'information !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents