Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bla Bla Blog

Bla Bla Blog

Menu
[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché

[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché

[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché

Vous l'aurez déjà remarqué, il s'agit du 2. Donc il y a eu un 1, logique implacable. Dans le premier Dead Space, l'ingénieur Isaac Clarke arrivait sur le vaisseau spatial USG Ishimura pour une mission de réparation, rien de plus. Sa femme Nicole y travaillait d'ailleurs. Hélas, à peine sur les lieux, lui et son équipe se sont vite rendus compte que le vaisseau était envahi par des créatures cauchemardesques, les nécromorphes, créées par un monolithe extraterrestre. Le jeu était alors de s'enfuir de ce vaisseau en perdition.


Semblable à Alien, Dead Space avait su me faire peur, partagé entre le stress permanent et les rencontres soudaines avec des monstres affreux. Dans Dead Space 2, l'action démarre alors qu'Isaac Clarke reprend conscience dans une sorte d'hôpital au coeur d'une station spatiale, la Méduse. Très vite, on constate que le personnage a changé depuis le premier. Plus fort, il est aussi mieux préparé à ce qui l'attend car il l'a déjà vécu. Mais son esprit en a pris un sérieux coup aussi: par moments, des flashs étranges, des voix, viennent envahir son esprit et perturber sa progression dans les différents lieux de la station (école, salle de sport, cantine ...). Ces scènes sont aussi l'occasion de voir que Dead Space 2 donne une dimension plus humaine au héros. Première évolution, de taille, Isaac parle et s'exprime assez souvent d'ailleurs. De plus, on le voit enfin enlever son casque. Ces deux ajouts peuvent paraitre accessoire, mais on s'identifie bien davantage au personnage central.


Ma comparaison à Alien n'est pas innocente. Comme pour la saga cinématographique, alors que le premier Dead Space jouait avec nos nerfs en suggérant le danger, en mettant en place une angoisse avec ses grands moments de silence, Dead Space 2 est davantage tourné vers l'action. De nombreux moments forts sont à prévoir, nous mettant face à des hordes de monstres horribles, dans le noir, ou encore dans des lieux très exigus. La peur est donc toujours présente, mais différente. Une bonne chose en soi, car cela évite d'avoir la sensation de revivre le premier jeu avec un autre décor.

LIRE LA SUITE ICI

[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché
[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché[TEST] Dead Space 2, un avis bien tranché