Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bla Bla Blog

Bla Bla Blog

Des avis, des tests, des billets d'humeur, des bons plans.


Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]

Publié par UnkleDark sur 15 Septembre 2013, 22:08pm

Catégories : #Jeux Vidéos

Sleeping Dogs est un jeu qui a failli ne jamais sortir. Il a connu un développement très chaotique, et c'est peu dire. A l'origine suite d'un jeu d'action, son développement a soudainement été abandonné. Puis plus rien pendant bien longtemps, jusqu'à ce que le projet soit repris par un autre éditeur, Square Enix. Ce genre d'aventure donne souvent lieu à des jeux bâclés, mal finis, sortis pour se débarrasser d'un projet compliqué. C'est ce que je pensais de Sleeping dogs jusqu'à ce que j'ai mis la main sur la démo (gratuite, disponible sur le Xbox Live).
Cette expérience, courte, m'a pourtant donné envie de jouer davantage à ce jeu, et j'ai donc profité de promotions au mois de janvier pour me le procurer. Il m'aura fallu attendre la fin juin pour le commencer. Et ne plus décroc
her.


Sleeping Dogs nous met dans la peau de Wei Shen. Sa jeunesse à Hong Kong fut très difficile, entre trafics et bagarres de gangs, jusqu'à ce qu'un événement tragique le conduise à partir aux Etats Unis où Wei Shen deviendra policier. Revenu dans sa ville natale, Wei Shen a la mission d'infiltrer les triades locales en jouant de ses relations nouées autrefois. Certains de ses amis d'enfance sont en effet intégrés à ces triades, parfois très bien placés.

 

Le jeu est organisé de façon simple à comprendre, mais très riche. Des missions nous sont confiées. Certaines font partie des triades, d'autres de notre métier de policier. A chaque action, chaque réussite ou échec, un score de triade et de police est donné, venant faire monter notre expérience. Mais tout n'est pas si manichéen que ça: prenons l'exemple d'une mission de triade où il faut voler un camion de marchandises. Si vous veniez à abimer des véhicules civils, à dégrader la ville, voire pire, à blesser ou tuer des gens, votre score police viendrait à baisser. A vous de voir comment vous allez mener à bien ces missions, quel sera votre style.
Ces missions sont intéressantes, et servent pour beaucoup au déroulement de l'histoire. Car si d'un côté Wei Shen doit faire tomber ces triades, son implication dans celle-ci le fera douter de ses motivations, lui fera voir cette organisation d'un autre oeil.
Les points d'expérience dont je vous parlais servent à débloquer au fur et à mesure des aptitudes de triade ou de police, liées souvent au tir ou à la conduite.

 

A côté de ces missions principales, beaucoup de missions annexes sont proposées. Ainsi, un maitre de combat vous proposera de retrouver des statues de jade cachées ici et là en ville. D'un côté, elles obligent à aller partout, à bien regarder, mais elles permettent d'accéder à des techniques de combat plus efficaces. Celles-ci ne seront pas inutiles, car les missions et les rencontres fortuites sont souvent l'occasion de se battre contre des groupes de plus en plus nombreux.

 

Le système de combat est très réussi. On se croirait dans un film asiatique, très orienté kung-fu et combat à l'arme blanche. Wei Shen se controle alors très facilement, s'orientant souvent vers l'ennemi le plus proche ou le plus menaçant. En outre, un système de contre permet de dévier des attaques. Pour ceux qui connaissent, on est très proche des combats des derniers Batman. On se plait alors à mener des affrontements les plus efficaces possibles, en enchainant les coups, en utilisant ceux nouvellement appris. Et de ces combats nait l'envie d'apprendre de nouveaux coups, donc de mener à bien des missions pour débloquer ou apprendre ces coups.
Par contre, les affrontements aux armes à feu sont moins réussis. Cela manque de précision, mais surtout d'intérêt car on se rend vite compte qu'il suffit de se cacher, d'attendre que les ennemis aient tirer pour se mettre à découvert et les exécuter un à un assez facilement.
Enfin, la conduite de véhicules surprendra plus d'un joueur au début, car les voitures sont assez glissantes, certaines semblant peser des tonnes, d'autres être en carton. Mais c'est un mal dont on prend vite conscience et on arrive à s'en sortir. Des missions demandent d'ailleurs de maitriser ces voitures et motos pour participer à des courses illégales.

 

Attention d'ailleurs, le jeu s'avère très violent et sanglant. Il n'est pas à mettre entre les mains d'un enfant, comme je le vois bien trop souvent de la part de parents qui excusent cela par le fait qu'ils n'y connaissent rien. L'avertissement PEGI +18 et les photos suffisent à s'en convaincre.

 

Je craignais au début d'avoir affaire à un banal jeu d'action, avec une histoire qui sert d'excuse à des combats. Quelle erreur qui aurait pu me faire rater ce jeu ! En fait, le scénario reprend les grandes lignes de bien des films d'action mettant en scène les triades, les gangsters et la police, et plus généralement les films d'action asiatiques.
Mais surtout, ce qui fait la force de ce jeu, c'est la ville, c'est Hong Kong. Je n'avais pas accroché à Assassin's Creed sur ce point là, car les villes étaient sans âme, de simples décors. Là, la ville est un élément crucial du jeu. Elle est toujours en mouvement, pleine de vie. Hong Kong nous montre une multitude d'aspects, tantôt chaleureuse, tantôt effrayante par sa noirceur. On passe d'un quartier à l'autre sans s'en rendre compte, d'autant qu'il n'y a aucun chargement entre ces lieux. Cela donne lieu à des mini-jeux, comme le karaoké, mais aussi à des trouvailles comme les valises d'argent ou les templs qui redonnent de l'énergie, en plus des statues de jade dont j'ai parlées avant.
Le marché de nuit au début du jeu m'a particulièrement plu, avec sa foule, ses couleurs. J'avoue que ce qui m'a fait accrocher tout de suite, c'est cette similitude avec Shenmue, un de mes jeux favoris. La technique n'est pas sans défauts, notamment sur le plan graphique, avec en outre quelques bugs de ce côté. Mais cela ne gache en rien cette ambiance remarquable qui règne tout au long du jeu. La musique accompagne à merveille l'action, avec lors des phases en véhicule des stations de radio à la manière de GTA. Ce dernier a une carte bien plus vaste, mais j'ai trouvé Sleeping Dogs bien plus agréable à visiter.

 

Si la comparaison avec GTA est inévitable, Sleeping Dogs m'a plus parlé, avec son histoire, ses personnages, mais surtout avec ce supplément d'âme insufflé par la ville asiatique. On oublie vite les quelques défauts techniques face aux nombreux points forts de ce jeu. Prenant, il m'aura fallu plus de 20 heures pour arriver au bout de l'histoire, en sachant que plusieurs missions annexes restaient à réaliser.


Sleeping Dogs a su prendre dans d'autres jeu en monde ouvert (GTA, Batman, Assassin's Creed) et dans des films du genre (les Infiltrés) des tas d'éléments qui en font un jeu qui, à défaut d'être original, se révèle riche et prenant.

 

La démo : DEMO XBOX

 

Avis publié à l'origine sur Ciao.fr

Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]
Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]
Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]Sleeping Dogs Xbox360 [TEST]

La bande annonce en "live"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents